The World Of Arda


 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 La Basse-Cour

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Elena
Jeune Chevalier d'Emeraude
avatar

Féminin
Nombre de messages : 590
Age : 27
Localisation : Là où on a besoin de mon aide...
Humeur : Calme
Date d'inscription : 29/03/2007

Personnage
Race: Semie Elfe
Alignement: Loyal Bon Loyal Bon
Ordre: Lumière Lumière
MessageSujet: La Basse-Cour   Mar 1 Juil - 11:38

Le château d'Émeraude est le point central de tout le royaume. Le roi Emeraude Ier y réside, régissant le royaume avec sagesse. Il a été construit à base de rochers et de matériaux tenaces donnant à cette bâtisse une résistance efficace.

Hathir traversa la barbacane et le pont-levis sans y être arrêté par des gardes, et franchit la herse levée de même que le dragon entra à l'intérieur de l'enceinte sans encombres. Le jeune chevalier avait déjà envoyé un message télépathique prévenant de leur arrivée et tous les soldats et les chevaliers étaient sur leurs gardes, prêts à répondre à la moindre action offensive de la part de l'étrange dragonnier.
La basse cour ressemblait à une véritable petite ville avec des habitations, ses quelques commerces, ses écuries, ses bâtiments agricoles... Il y avait un atelier de forgeron, un maréchal-ferrant, un cordonnier, un potier, un artisan boulanger... On y élevait les chevaux des chevaliers, bien sûr, mais aussi des poules, des cochons... bref ; tous les animaux qui nourrissaient les habitants du château. Les gens allaient et venaient de tous sens, tout le monde semblait très affairé.
Elena aperçut quelques-uns de ses frères d'armes lui faire un signe de la tête. Les cavaliers passèrent devant le puits central, le cheval ralentit alors légèrement sa course avant de stopper net devant l'entrée de la haute-cour. Celle-ci était représentée par une haute et lourde porte en bronze encadrée par des gardes. Ceux-ci étaient vêtus de vert et portaient le blason d'Emeraude ainsi qu'un casque à ailettes. Ils croisèrent leurs hallebardes pour indiquer clairement qu'il en défendait l'entrée.

-Halte ! Je vous pries de nous excuser Chevalier Elena, mais les ordres ont été formelles...
-Cela ira Bacley, je prends la relève, fit la voix forte d'un homme derrière eux.

Les gardes s'inclinèrent respectueusement devant le nouvel arrivant.

-C'est moi qui leur ait donné l'ordre de ne pas vous laisser entrer, dit-il.

Elena sourit, sachant parfaitement tout cela et imaginant l'effet que cela pourrait faire sur le dragonnier. Elle savait que cela faisait parti du "plan".

-Tous les citoyens des Douze Royaumes, tous les habitants d'Arda ont le droit de demander audience au Roi d'Emeraude,
poursuivit-il sur un ton autoritaire. Malgré tout, il vous faut entendre que nous sommes quelque peu circonspects par une telle visite. Un dragonnier venant de nul part alors que les forces de l'Empire Noir se relèvent et que des Dragonniers de l'Ombre viennent jusqu'à nos côtes... Qui nous fait dire que vous n'êtes pas un espion ?...
-...
-...Nous allons tout de même vous accorder cette entrevue, mais sachez que nous sommes des centaines de soldats dans ce château à vous tenir à l'œil et que nos dragonniers ne sont pas loin...
Je suis la Chevalier Wellan, chef de l'Ordre des Chevaliers d'Emeraude, et pour plus de précautions, je vais devoir sonder votre esprit. J'espère que vous ne nous cachez rien, car à la moindre tentative de résistance, nous vous interdisons de séjour sur l'ensemble des Douze Royaumes.


Le premier devoir d'un Chevalier était de protéger les rois, et le Chevalier Wellan savait ce qu'il faisait. Elena regardait une fois de plus son ancien maître avec une grande admiration. Il savait parfaitement imposer sa volonté aux hommes, c'était un excellent chef, combattant et stratège. Il semblait avoir toutes les vertus et rien ne semblait lui faire peur.

_________________


+ Chevalier d'Emeraude de la Seconde Génération +


Dernière édition par Elena le Mer 2 Juil - 14:39, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://theworldofarda.forumactif.com/
Sanada
Dragonnier Parjure
avatar

Masculin
Nombre de messages : 261
Age : 108
Localisation : Là où la vie n'a pas lieu d'être...
Date d'inscription : 25/06/2008

Personnage
Race: Humain
Alignement: Chaotique Bon Chaotique Bon
Ordre: Neutre Neutre
MessageSujet: Re: La Basse-Cour   Mer 2 Juil - 10:01

Quand Sanada entra dans la cour, il fut impressionné par la beauté de l'édifice. Néanmoins, il n'appréciait guère que le peuple se mêle ainsi aux gens royaux.
Le cheval s'arrêta devant les gardes qui barricadaient l'entrée de la tour. Ceux-ci indiquèrent clairement dans leur habitude que ce n'était pas une bonne idée de traverser cette porte.
Sanada descendit de cheval quand le grand homme qui semblait être le chef se présenta à lui. Il avait l'air d'avoir déjà beaucoup combattu, et ses traits montraient que ce n'était pas le genre d'homme à rigoler.
Quand il lui énonça son discours, Sanada évalua d'un vague coup d'œil les défenses de cette citée. Ce n'était pas vraiment l'endroit pour attaquer, même lui aurait du mal a fuir.
Il s'inclina légèrement devant le chevalier.

-Je ne cache absolument rien de mes pensées, noble chevalier.

Il avait prononcé ce dernier mot avec dédain et une certaine moquerie dans la voix.
Il entendit la voix de son compagnon, Xar, dans sa tête.

Qu'as-tu fait ? Je peux me protéger moi sans qu'il le remarque, mais je ne peux pas protéger toute ton histoire...


Sanada ne savait pas vraiment que faire. Après tout, pourquoi cacher des choses ? Si jamais il l'attaquait, il le tuerait directement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elena
Jeune Chevalier d'Emeraude
avatar

Féminin
Nombre de messages : 590
Age : 27
Localisation : Là où on a besoin de mon aide...
Humeur : Calme
Date d'inscription : 29/03/2007

Personnage
Race: Semie Elfe
Alignement: Loyal Bon Loyal Bon
Ordre: Lumière Lumière
MessageSujet: Re: La Basse-Cour   Mer 2 Juil - 10:10

Le chevalier sonda donc son esprit et ne fut guère surpris d'y voir de la colère.

-Quelles étaient vos intentions en venant ici ? fit-il d'un ton autoritaire sans laisser entendre tout ce qu'il avait entrevu dans l'esprit du dragonnier.

-Êtes-vous armé ? demanda-t-il finalement. Je sais que la question peut vous paraître ridicule étant donné que vos pouvoirs sont sans doute même plus efficaces qu'une arme.
Ainsi, je vous demanderais de déposer toutes vos armes ici. Sachez qu'à présent des Dragonniers entourent le château et que tous les Chevaliers d'Emeraude sont sur le qui-vive. Au moindre écart, quelle que soit l'étendue de vos pouvoirs et ceux de votre dragonne, vous ne pourrez pas vous en sortir. Aussi, si vos intentions sont belliqueuses, je vous demanderais de vous en retourner.


Le ton du jeune homme était calme et posé mais cependant froid et autoritaire.

_________________


+ Chevalier d'Emeraude de la Seconde Génération +
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://theworldofarda.forumactif.com/
Sanada
Dragonnier Parjure
avatar

Masculin
Nombre de messages : 261
Age : 108
Localisation : Là où la vie n'a pas lieu d'être...
Date d'inscription : 25/06/2008

Personnage
Race: Humain
Alignement: Chaotique Bon Chaotique Bon
Ordre: Neutre Neutre
MessageSujet: Re: La Basse-Cour   Mer 2 Juil - 10:17

Sanada tendit ses armes au Chevalier. C'était l'une des première fois qu'il se séparait de son épée, et cela causa comme un vide en lui. Xar était toujours là, mais il n'était plus en contact direct avec lui. Mais il le sentait toujours en lui, prêt à sortir...
Il regarda le chevalier dans les yeux.

-Mes intentions ne sont guère belliqueuses. Mais je suppose que, avec la puissance des chevaliers et leur esprit de déduction, il vaudrait même mieux éviter ne serait-ce que d'adopter un ton froid, cela pourrait être prit comme une agression.

Sanada laissait clairement exprimer son dédain. Il se tourna vers sa dragonne.

**Sois prudente, et ne les attaque pas. Ne mange même pas l'un de leurs chevaux !**

La dragonne sembla ricaner avant de s'allonger dans la cour.
Sanada se tourna ensuite vers la jeune fille qui l'avait accompagné.

-Merci à vous gente dame. J'espère avoir le plaisir de vous croiser un jour de nouveau.

Sanada se tourna à nouveau vers le grand chevalier, attendant ses instructions.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elena
Jeune Chevalier d'Emeraude
avatar

Féminin
Nombre de messages : 590
Age : 27
Localisation : Là où on a besoin de mon aide...
Humeur : Calme
Date d'inscription : 29/03/2007

Personnage
Race: Semie Elfe
Alignement: Loyal Bon Loyal Bon
Ordre: Lumière Lumière
MessageSujet: Re: La Basse-Cour   Mer 2 Juil - 10:21

Elena vit un éclair de colère passer dans les prunelles du grand chevalier, et elle en ressentit de même en voyant le mépris qu'affichait le chevalier. Cependant, tous deux songèrent qu'il était inutile de demander réparation si c'était pour créer d'autres ennuis, sage décision dont ils faisaient rarement preuve étant donné leur sang chaud, leur sens de l'honneur et de la justice.

-Moi de même Sir Dragonnier,
répondit Elena en inclinant légèrement la tête. Que la Paix règne dans votre cœur...

Le chevalier fit un signe aux gardes qui ouvrirent enfin la porte.

-Si vous voulez bien me suivre...

~> Rp à suivre dans La Salle du Trône

_________________


+ Chevalier d'Emeraude de la Seconde Génération +
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://theworldofarda.forumactif.com/
Galathor
Barde Errant
avatar

Masculin
Nombre de messages : 75
Age : 25
Localisation : Au château d'Emeraude
Date d'inscription : 24/10/2008

Personnage
Race: Humain
Alignement: Neutre Bon Neutre Bon
Ordre: Neutre Neutre
MessageSujet: Re: La Basse-Cour   Mar 28 Oct - 14:55

Galathor passa le pont-levis menant à la barbacane. C'était une barbacane conventionnelle : on ne pouvait entrer dans l'enceinte sans passer par là. Elle était grande et parfaitement vide, conçue pour ne présenter aucun abri à une troupe d'envahisseurs. Les murs impraticables étaient percés de meurtrières et un étage aménagé permettait aux défenseurs de la place forte de tirer sans relâche sur l'ennemi. Mais c'était avant tout un endroit oppressant, où le jeune homme et son chien ne souhaitaient pas s'attarder. Ils trottèrent jusqu'à la porte de la forteresse. Deux gardes taillés comme des ours étaient postés sur le pont-levis. Galathor voulut faire semblant de ne pas les voir en passant entre eux. Deux hallebardes vinrent lui barrer la route. Le plus petit des deux, vêtu comme son confrère d'un uniforme vert foncé, repoussa le jeune homme, avant de s'adresser à lui d'un ton étrange et presque vicieux :

"Tu crois aller où, comme ça ?

Le jeune homme renchérit, plus courroucé que surpris :

- C'est à vous d'juger si je peux entrer ou non ?

Les deux gardes fixèrent sur lui un oeil rude. Le petit reprit à tue-tête, serrant le poing devant le visage de son interlocuteur :

- J'n'aime pas perdre mon temps, paysan ! Alors explique-toi ou déguerpis,

sans quoi je te poutrerai ! Et qu'ça saute !

- Allons allons, du calme ! Et puis je ne suis pas un paysan, je suis

un barde ! Je fais vibrer ma voix au son de ma harpe. Je puis vous chanter

un air pour vous mettre en jambe, si ces messieurs le désirent..."

Et à ces mots, il prit l'instrument accroché dans son dos. C'était une jolie petite harpe faite d'un bois rare plaqué d'argent. Elle était unique en sa particularité d'avoir sur sa partie inférieure une toute petite caisse de résonance, percée de deux ouïes en f. Il y tenait énormément, il avait parfois peine à dire qu'il l'aimait peut-être plus que son chien... Il l'empoigna avec sa main gauche, comme à son habitude, et la cala contre son épaule avant de poser sa main droite sur les cordes et d'en tirer quelques notes.

"Elle est accordée, enfin presque. Que puis-je chanter pour vous ?

Classique ? Traditionnel ? Elfique, bien que je ne sois pas expert en la

matière ? Paillard ? Ja... En chœur, les deux gardes le coupèrent :

- Paillard, paillard ! Pa-illard ! Pa-illard !

- Allons messieurs, ce n'est guère dans mon registre. Je suis un homme

d'honneur et je n'aime pas me baffrer dans l'obscénité, pas comme ces

troubadours de pacotille qui pullulent sur nos routes...

- Paillard, ou je te roue de coups !

- Paillard ou je te crève !

Galathor marqua une longue hésitation. Les deux gardes étaient un peu crédules à son goût. Il se racla la gorge et se mit à chanter, le sourire jusqu'aux oreilles :

"La digue du cul, en revenant de Nantes-euh
La digue du cul, en revenant de Nantes
De Nantes à Montaigu la digue la digue-euh
De Nantes à Montaigu la digue du cul !


Lève la jambe, voilà qu’ça rentre
Lève la cuisse, la cuise, la cuisse
Voilà qu’ça glisse !

Lève la jambe, voilà qu’ça rentre
Lève la cuisse, la cuise, la cuisse
Voilà qu’ça glisse !
Oh ! Hisse..."


Les deux gardes riaient aux éclats, laissant le jeune homme chanter pour leur bon plaisir, tout en jouant de sa harpe un air euphorique, typique de ces chansons vicieuses qui faisaient la réputation des fêtes paysannes. Après quelques couplets, le plus petit garde lui fit signe d'entrer, les larmes aux yeux. Galathor se félicita d'avoir gardé en mémoire ces chansons qu'un vieil homme étrange avait l'habitude d'entonner, dans son ancienne cité d'Al-Far. Il était bien facile de divertir les foules avec des chansons parlant de luxure, de maris trompés et de moines lubriques...

Galathor pénétra dans la Basse-Cour. Il y régnait une chaude ambiance. Beaucoup de monde était groupé entre les différentes boutiques et demeures qui s'alignaient sur toute sa longueur. Le jeune homme s'enfonça dans la foule, son chien sur les talons. Après une cinquantaine de mètres, il parvint à l'autre extrémité de la cour, là où il y avait le moins d'agitation. Il y avait dans cette section de la Basse-Cour un petit puits. Galathor s'y accouda quelques instants pour contempler l'ensemble du quartier. De charmantes maisons à colombages le longeaient des deux côtés, adossées aux murailles intérieures et extérieures. Le chien et son maître levèrent tous deux les yeux vers l'immensité de la voûte céleste, parée en cette chaude nuit du plus bel éclat. C'était une nuit sans nuage, et les étoiles la moiraient d'un aspect séduisant. Galathor se concentra sur un amas d'étoiles. C'était une grande constellation qui n'allait pas sans lui rappeler le sourire d'une femme qu'il avait connu.

Il avait maintes fois rencontré ou aperçu de très belles femmes au cours de ses voyages, mais de toutes celles qu'il avait eu l'honneur de voir, la plus belle était certainement la princesse du Royaume De Perle. Il ferma les yeux et se concentra pour s'imaginer sa bouche et son nez... Et surtout, ses cheveux ! Galathor fut soudain interrompu dans ses pensées par quelque chose qu'il reçut en pleine figure. Il ouvrit les yeux. Une substance liquide et visqueuse s'était écrasée sur son front, alors qu'il avait la tête dans les étoiles. Il s'essuya du revers de la main et beugla de dégoût. Il aurait du savoir qu'il fallait toujours se méfier des grandes villes et de leurs pigeons et autres vermines volatiles. Il regarda son chien Gargantua, qui le fixait avec un air amusé. Celui-ci aboya mollement, comme pour le narguer. Galathor éclata de rire. Depuis le début de leur voyage, lui et son chien n'avaient jamais abordé la vie avec autant de joie et d'énergie. On aurait dit qu'ils apprenaient à se connaître sous un nouveau jour. La veille, un sanglier avait failli les encorner. Aujourd'hui, ils étaient heureux, heureux d'être là tous les deux, et de vivre leur aventure comme deux vieux amis blasés par la vie. Ce voyage avait sur eux l'effet d'un retour aux sources. Ils vivaient de paix et d'eau fraîche.


"N'oublie jamais ça, mon beau Gargantua : à trop admirer les étoiles, on peut vite oublier la réalité."

Et à ces mots, il remonta du puits une rasade d'eau fraîche. Tous deux se désaltérèrent un moment avant de prendre la direction de la poterne insérée dans le mur colossal de l'enceinte intérieure du château. La porte était grande ouverte et un garde somnolent y était posté. Galathor lui souhaita une bonne soirée en passant le seuil de la porte. Celui-ci marmonna pour toute réponse :

" Circulez, circulez..."

Le jeune homme traversa la Haute-Cour en toute hâte, pressé de passer la porte principale du château. Deux gardes lui ordonnèrent de bien se tenir une fois à l'intérieur, le roi n'appréciant guère les malotrus. Galathor poussa les lourdes portes, qui pivotèrent sur leurs gonds dans un silence déconcertant. Lui et son chien se trouvait maintenant dans un hall immense, décoré de part et d'autres de grands tableaux représentant apparemment des personnages importants, issus de la royauté et de sa garde. On pouvait difficilement juger de la distance qu'il y avait du rez-de-chaussée au plafond, mais ils étaient sans nuls doutes séparés d'au moins six étages. Galathor traversa la pièce avant de passer la grande double-porte, comme toujours entourée d'un binôme en armes...

Suite du RP --> La Grande Salle
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La Basse-Cour   

Revenir en haut Aller en bas
 
La Basse-Cour
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Dans la basse-cour il y a, des poules, des dindons des oies ~
» COQ DE COMBAT : BASTON DE BASSE-COUR
» VOTE DE CENSURE POUR JEA !HAUTE COUR DE JUSTICE POUR RENE PREVAL !
» La Chambre Basse veut voler au secours de la population et renvoyer Alexis
» invitation du roi au peuple et chevalier de la cour.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The World Of Arda :: Arda :: Endora :: Les Douze Royaumes :: Le Royaume d'Emeraude :: x Château d'Emeraude-
Sauter vers: