The World Of Arda


 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Changement

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Elena
Jeune Chevalier d'Emeraude
avatar

Féminin
Nombre de messages : 590
Age : 27
Localisation : Là où on a besoin de mon aide...
Humeur : Calme
Date d'inscription : 29/03/2007

Personnage
Race: Semie Elfe
Alignement: Loyal Bon Loyal Bon
Ordre: Lumière Lumière
MessageSujet: Changement   Ven 10 Oct - 16:21

__*Changement

Si quelque chose ne convient plus avec votre compte (votre nom, principalement) ou bien avec votre personnage (sa fonction, sa race, une demande de modification de présentation), c'est ici qu'il faut venir faire une demande de modification. Il vous suffit simplement de poster le tout à la suite de ce message, et un administrateur s'occupera bientôt de votre cas.


La Chef en imposait au moins autant que sa monture. Ses longs cheveux bruns noués en queue-de-cheval oscillaient en rythme dans son dos. Vêtu d'un pourpoint de soie verte et d'un pantalon de cuir sombre, elle portait des bottes noires si bien cirées qu'elles brillaient presque avec autant d’éclat que les ruisseaux sous le soleil de midi. L'air sincèrement ravie, la Chef saluait en souriant les braves gens qui lançaient à son passage des souhaits de longue vie et de prospérité.

Poussé au premier rang de la foule par une légion de curieux, Asher eut tout le loisir de l'étudier. Ainsi, c'était à cela que ressemblait Lysandre Hirune. Même à Portquiet, tout le monde avait entendu parler d'elle. A en juger la réaction des Arestimiens, tout autour de lui, ils ne semblaient pas gêné que la Chef appartienne aux Hirune. La plupart des Olarils aimaient Lysandre et n'en faisaient pas mystère. On disait qu'elle était à la semblance même d'une réincarnation d'Hésione, qui était sans doute la Déesse favorite des Olarils car elle était la Divinité de la Chasse. Cependant, fort peu d’Edorta s'étaient détournés de leurs occupations pour saluer leur Chef. Quelques uns prirent cependant la peine de sourire à la Chasseresse sur son passage. Les autres ne lui prêtaient aucune attention, dans le meilleur des cas. Au pire, ils la regardaient avec une désapprobation évidente. Lysandre s'en apercevait-elle ? S'en souciait-elle ? Difficile à dire… Sa main ne tremblait pas sur les rênes, et son sourire restait rayonnant. Mais on lisait comme une ombre dans ses yeux noisette. Une froideur fugitive, l'expression volontaire d'une vieille douleur… Asher s'ébroua, agacé. C'était bien lui ça : pleurer sur les malheurs et les problèmes que pouvaient rencontrer le plus puissant des Olarils.

Lysandre passait à présent devant lui, assez près pour qu'il puisse la toucher si l'envie lui en prenait. Asher décida de ne pas se laisser impressionner. Imperturbable, il dévisagea la Chasseresse…
…qui lui rendit son regard…
…et plissa le front, avec un sursaut d'intérêt, de méfiance, ou un mélange des deux.

Une jeune Olarile lança soudain une rose qui tomba sur l'encolure de la belle monture. Dérangé, l'étalon fit un brusque écart et le prince dut saisir les rênes à deux mains pour le remettre sur le droit chemin. Déconcerté, Asher recula en se fichant comme d'une guigne des cris indignés de ceux dont il écrasait les orteils. Bien malgré lui, et un peu honteux, il était impressionné par la Chef. Cette femme avait quelque chose de spécial. Une aura d'autorité, sans nul doute, et une étrange grâce. Des qualités qu'elle tenait de sa naissance et de son sang, pas du hasard. Quelque chose qui la rendait différente. Balivernes ! La jeune Chef était une femme riche et une Hirune – pouvoir ou pas pouvoir. Cela suffisait à expliquer, et plutôt deux fois qu'une ! Asher se secoua à nouveau pour briser le charme. Rouler des yeux de merlan frit sur le passage d'une foutu noble ! Si P'pa avait été là, il lui aurait tiré l'oreille depuis un bon moment, et assez fort pour la lui arracher. Bon sang, il était temps qu'il s'occupe de ses propres affaires !

Asher s'éloigna à grands pas. Il n'en avait pas fait six quand un grand bruit et un cri le forcèrent à se retourner. Sur l'étal d'un marchand de feux d'artifice, plusieurs fusées venaient de s'embraser. Au cœur d'une explosion de lumière, des queues de comètes jaunes et vertes montaient dans le ciel. Partout, la foule criait. Déjà très énervé, le pur-sang du Chef hennit de terreur et se cabra. Désarçonné, la jeune Hirune vida les étriers et ses nobles fesses heurtèrent rudement le sol. Paniqué, de l'écume à la bouche, le cheval ruait des quatre fers.
-Eleron ! cria Lysandre tandis que les sabots de l'animal passaient dangereusement près de sa tête.
-Rattrapez-le ! lança au milieu de la foule une voix pleine d'autorité.

D'instinct, Asher vint se camper devant le cheval terrifié. Une vie entière passée sur des bateaux malmenés par le gros temps avait aiguisé ses réflexes et émoussé son sens du danger. Au fond, saisir au vol les rênes de l'étalon n'était pas plus difficile que de rattraper une drisse vagabonde pendant une tempête. Et maîtriser un équidé déchaîné ne posait pas plus de problèmes que de hisser à bord un filet rempli de poissons qui tentaient désespérément de ne pas mourir. De plus, il semblait honteux qu'un si bel animal se brise une jambe parce que son abrutie de cavalière, aussi princière fut-elle, se révélait incapable de tenir sur sa selle. L'étalon continuait de ruer, ses sabots faisant jaillir des gerbes d'étincelles chaque fois qu'ils heurtaient les pavés. Affolée, la foule se dispersa. Asher jura de rage quand le crâne de lu cheval percuta le sien et cria de douleur lorsqu'un sabot ferré lui écrasa les orteils. Mais il ne céda pas face à l'étalon et lutta pour le maintenir en place. A demi aveuglé par le sang qui pissait de son arcade sourcilière fendue, il serra de toutes ses forces les rênes trempées de sa propre sueur et tira l'animal vers la bas. Les quatre sabots ramenés au sol, l'étalon reconnut enfin sa défaite. Il reprit péniblement son souffle, les naseaux frémissants, et se calma peu à peu. Le regard toujours fixe, mais les yeux moins exorbités, il avait renoncé à résister. Asher se détendit et tenta lui aussi de reprendre son souffle.

_________________


+ Chevalier d'Emeraude de la Seconde Génération +
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://theworldofarda.forumactif.com/
 
Changement
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Changement de tapisseries
» Changement de msn
» Peut-on Esperer Un Changement En Haiti ????
» Changement dans la diplomatie haitienne
» Pédagogie du changement

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The World Of Arda :: La Voix du Peuple :: Aide & Support-
Sauter vers: