The World Of Arda


 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Une journée meurtrière

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Erestor
Elfe Banni
avatar

Masculin
Nombre de messages : 450
Age : 26
Localisation : Là où je me trouve...
Humeur : ..........
Date d'inscription : 03/12/2008

Personnage
Race: Elfe Noir banni
Alignement: Chaotique Neutre Chaotique Neutre
Ordre: Neutre Neutre
MessageSujet: Une journée meurtrière   Lun 5 Jan - 17:51

Ça ne tient pas compte des règles de la nouvelle à 100% mais c'est un petit texte avec un début et une fin^^ Le personnage Zethzer est mon autre pseudonyme^^ Ça reste toujours un elfe noir mais plutôt inspirée de le race se trouvant dans Wahrammer JDR.





Zethzer se réveilla peu avant l’aube et regardât par la fenêtre de la chambre où il se trouvait. Le soleil était caché derrière la colline qui surplombait le village. La colline était encore noire. Le village avait quelques fenêtres allumées, sûrement des paysans prêts à cultiver leurs champs. Il lâcha les yeux de ce paysage sombre et sortit en ne refermant pas la porte derrière lui. Le couloir était éclairé par quelques chandelles pendu au plafond par une chaîne noire. Il marchât jusqu’à l’escalier et descendit dans la salle principale de l’auberge répondant au doux nom : « Auberge des deux dagues ». Elle était quasiment vide, seuls quelques pochetrons de la veille et l’aubergiste s’y trouvaient. Ce dernier salua l’assassin et se remit à essuyer ses verres qui ne devenaient jamais propre. L’assassin ne répondit pas au salut de l’hospitalier et se dirigea vers la sortie.

Une fois dehors, Zethzer huma l’air frais, matinal, de sang de bétail, de sang…d’elfe? Il s’approcha de l’endroit où l’odeur était forte. Il s’agissait d’une ruelle juste derrière l’auberge, le cadavre était frais. Zethzer l’examina de plus près et vit que ce malheureux était entaillé de partout. Un peu de sang, qui avait sûrement coulé de l’épée du meurtrier partait vers le bout de la ruelle. Zethzer suivit la direction qu’indiqué le sang. Il arriva au bout de la ruelle et tourna la tête, il vit au elfe de grande taille sur un cheval noir partant vers la colline qui était toujours aussi noire. Zethzer
estima que ce n’était pas la peine de le poursuivre et il le laissa filer. Le cavalier mystérieux était déjà loin de toute façon mais Zethzer l’aura raté de quelques minutes seulement.

« C’est lui ! C’est lui qui l’a tué ! »

Un elfe était apparu au bout de la ruelle et avait crié, en désignant du doigt Zethzer. Ce dernier se mit à courir vers la colline qui commençait à prendre de la couleur. Il courut aussi vite qu’il put, en diagonale. Il mit sa capuche et se baissa pour éviter les carreaux qui fusaient de derrière son dos. Arrivé à l’orée de la forêt, un carreau lui traversa la jambe, il chuta. Il continua de ramper mais les elfes étaient à ses trousses, ils étaient assez proches. Une ombre passa au-dessus de l’estropié et alla vers ses poursuivants. Il planta son épée dans le crâne de l’elfe le plus en avant. Il continua à avancer tout en faisant jongler son épée autour de lui. Une véritable danse qu’exerçait ce cavalier sortit de nulle part. En moins d’une demi-minute, tous les poursuivants de l’estropié étaient tombés, raides mort. Le sang se déversait dans la rivière se trouvant à proximité. Le cavalier tendit la main au blessé et ils partirent tout deux vers le cœur de la forêt. Zethzer se laissa tomber, beaucoup de sang avait coulé aujourd’hui, en plus du sien. Après surement de longues heures de cheval et de sommeil sur un lit improvisé, fabriqué à l’aide de feuille et de branches. Le blessé, qui ne l’étaient pas tant que ça maintenant se réveilla. Il regardât autour de lui. En plus de son lit, un autre se trouvait là, un feu et le cheval. Mais où était le cavalier?

« Je vois que notre ami est réveillé, Elvalia ! Bien dormi ? »

Le cavalier était grand, carré. Sous son armure noire se cachait une bonne musculature. Il avait les yeux d’un bleu très foncé proches du noir. Des cheveux blancs lui descendant jusqu’en bas du dos. Il se tourna vers Zethzer avec un sourire réconfortant.

« Oui, je vous remercie, répondit Zethzer. Mais puis-je savoir qui vous êtes?
- Je suis celui qui vous aura sauvé la vie pour le moment. Présentez-vous d’abord et je vous dirais mon nom.
- Je m’appelle Zethzer, Zethzer Tryfe. Je ne suis qu’un fils de paysan pratiquant un sombre métier. Je voyage à travers le monde et j’avais halte dans cette auberge pour la nuit. Mais à mon réveil…J’ai senti l’odeur du sang d’elfe et je suis allé voir de plus près. Un cadavre était là. J’ai aperçu des traces de sang sur le sol et arrivé au bout
de la ruelle, un cavalier était déjà partit loin. Un elfe habitant le village
m’a vu et a crié que c’était moi. La suite, vous la connaissez mieux que moi.
- Quelle aventure si tôt le matin ! Laissez-moi me présenter. Je m’appelle Belor et je suis comme vous, fils de paysan. Voici ma jument, Elvalia ! Ma plus fidèle amie. Mais c’est le seul animal que j’apprécie. Comme je vous l’ai dit, je suis celui qui vous aura sauvé la vie mais je suis aussi celui qui vous aura mis dans le pétrin. C’est pour cela que je suis revenu dès que j’ai entendu crier l’elfe qui vous aura désigné.
- Donc je vous dois cette blessure, rétorqua Zethzer. Je vous remercie, vraiment ! Un énorme merci !
- Je comprends votre colère et j’assume ! Mais bon, en remerciement, je vous conduis jusqu’à votre prochaine destination.
- Merci bien ! Il s’agit du village Nil-Gambor. Il se trouve au nord-ouest du village où l’on s’est rencontré. Je vous laisse m’y conduire mais dites-moi. Combien de temps étais-je dans endormie ?
-Environ toute la journée, cher Zethzer ! Si nous partons maintenant, nous arriverons avant la nuit. Mais n’oublions d’effacer nos traces. »

Zethzer aida donc Belor a tout effacé. Ils montèrent sur Elvalia et se dirigèrent vers Nil-Gambor. L’assassin n’osa pas demandé au meurtrier l’origine de son geste. L’assassin se sentit encore fatigué et se rendormit. Belor le réveilla une fois arrivé à Nil-Gambor, devant l’auberge de « L’elfe Noir Joyeux ».

« Quel pléonasme ! se dit Zethzer. Mais ça doit arriver quelquefois. »
Zethzer remercia Belor et se risqua de lui demander l’origine de son meurtre.
« Veuillez pardonner mon indiscrétion mais puis-je savoir l’origine de cette macabre affaire ?
-Cela ne vous concerne pas ! Mais je veux bien vous dire une chose. Vengeance personnelle, répondit Belor d’une voix calme et avec un regard noir. »

Zethzer ne répondit pas et souhaita bonne route au cavalier vengeur. L’assassin rentrât dans l’auberge. Elle était spacieuse et finalement portait bien son nom car l’ambiance était chaleureuse, joyeuse. De la musique, des danses s’y trouvaient. Seuls elfes louches se tenaient dans un coin sombre de l’auberge. Zethzer se dirigea vers l’aubergiste et prit une chambre. Il monta. Le couloir ressemblait à celui de l’autre auberge, aussi sombre, les chandelles pendues au plafond. Le boiteux se dirigea vers sa chambre, l’ouvrit, rentra dans cette pièce sombre et sentant la poussière. Il enleva ses bottes, se coucha et s’endormit.



Je suis ouvert à toutes critiques de votre part!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Une journée meurtrière
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Une journée en Afrique
» Une journée à Soissons
» La journée internationale de l'alphabétisation sera célébrée ce 8 septembre en H
» Un journée presque comme les autres.../ PV électrique/
» Journée habituelle..ou presque || TOPIC TERMINE

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The World Of Arda :: La Grande Bibliothèque de Tyr'Asslin :: Les Oeuvres d'Arda :: Grand Livre :: x Nouvelles-
Sauter vers: