The World Of Arda


 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Le Jardin Intérieur

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Elena
Jeune Chevalier d'Emeraude
avatar

Féminin
Nombre de messages : 590
Age : 27
Localisation : Là où on a besoin de mon aide...
Humeur : Calme
Date d'inscription : 29/03/2007

Personnage
Race: Semie Elfe
Alignement: Loyal Bon Loyal Bon
Ordre: Lumière Lumière
MessageSujet: Le Jardin Intérieur   Ven 9 Jan - 17:02

Elena arriva enfin devant un porche en ogive fermé par un portail, qui s’élevait entre deux colonnades sculptées. Elena usa de magie pour l’ouvrir, et les deux battants du portail frémirent, s’ouvrirent, laissant s’échapper deux papillons monarques aux ailes orange et noir, qui disparurent dans la nuit. Au-delà du porche s’étendait un vaste jardin conçu pour paraître aussi naturel qu’une prairie sauvage et inviolée. Seule l’incroyable variété de sa flore révélait l’artifice ; il y en avait de toutes les couleurs, de toutes les formes, de toutes les tailles... Le décor était éclairé uniquement par la lune et des étoiles qui répandaient leur douce lueur à travers l’épais verre magique du dôme qui surplombait le jardin, et par une constellation virevoltante de lucioles. Elle traversa le jardin, dépassant une rangée d’arbres clairsemés. Un ruisseau argenté cascadait et sillonnait l’étrange et merveilleux jardin, courant au sol sur un lit de galets avant de disparaître aussi mystérieusement qu’il semblait être apparu. Là, sous un arbre au tronc large et rugueux, et au feuillage s’étalant comme un parasol, se trouvait un banc. En face, une fontaine laissait échapper de joyeux bruits d’eau. Autour celle-ci, le sol était recouvert d’une mousse verte où se chamarrait des fleurs aux larges corolles déclinant les plus délicates nuances du bleu et du blanc. Elena vit Pelleas s’asseoir sur le banc et se passer les mains sur le visage, comme on le ferait après un mauvais rêve. Toujours aussi silencieuse, elle alla s’asseoir à côté du jeune homme qui, la tête baissée, ne l’avait toujours pas vu arriver. Elena prononça alors quelques paroles à mi-voix et de ses mains jaillirent des boules de lumière étincelantes qui allèrent allumer des lanternes sans flamme semblables à des joyaux.

_________________


+ Chevalier d'Emeraude de la Seconde Génération +
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://theworldofarda.forumactif.com/
Pelleas
Chevalier d'Emeraude
avatar

Masculin
Nombre de messages : 500
Age : 26
Humeur : Stone
Date d'inscription : 07/09/2008

Personnage
Race: Humain mais plus tout à fait
Alignement: Loyal Bon Loyal Bon
Ordre: Lumière Lumière
MessageSujet: Re: Le Jardin Intérieur   Lun 12 Jan - 23:27

Le repas se passait comme il faut lorsque Pelleas eut de nouveau une vision d'horreur qui lui sauta au visage. Il se revit errer, malade et gravement blessé sur son cheval, après être sorti de ce fameux "brouillard". Il se rappelait ses délires dans lesquels il voyait la souffrance et la mort de tous ceux qu'il chérissait. Mais ces délires dûs à ses fièvres occasionnées par ses blessures et fortement accentués par cette maladie d'origine magique lui avaient fait voir bien d'autre horreurs et notamment une hallucination où il se voyait massacrant ses frères, étripant ses sœurs, brûlant les Ecuyers, écorchant les jeunes Elèves... Il savait que ce n'était que les effets de l'horrible maléfice dont il avait été victime et qui était maintenant guéri mais il ne pouvait s'empêcher de garder cette vision dans sa tête. Estimant avoir besoin de se retirer un moment il fit un signe d'excuse au roi et se dirigea vers le jardin intérieur du palais. Arrivé devant les colonnes indiquant l'entrée du jardin, il n'eut pas à penser à utiliser sa magie qu'elles s'ouvrirent.

Les couleurs du jardin étaient aussi nombreuses que magnifiques. Une faune et une flore riches s'étendaient devant lui éclairées à la seule lueur de la pleine lune. Pelleas avança un peu dans le jardin et passa près du ruisseau cristallin s'étendant à ses pieds avant de continuer jusqu'à un saule pleureur d'une envergure à peine croyable. Il passa entre les branches touffues pour aller s'assoir sur le banc disposé au pied de l'arbre. Là, il se passa le visage entre les mains comme pour se laver de sa vision. Cette vision n'était plus supportable, Pelleas allait devoir partir dans son esprit à la rechercher de la particule de magie noire fixant cette hallucination dans sa conscience. Cela promettait d'être un travail de longue haleine et pour le moins désagréable mais ce serait toujours plus agréable que d'avoir la hantise de voir cette scène d'horreur éternellement.

Pelleas entendit tout à coup la porte de pierre s'ouvrir mais il n'y prêtât pas attention. Dans ses pensées était omniprésente une image de sa vision : Elena pleurant devant lui alors qu'il attrapait son cou et commençait à le serrer entre ses doigts. Pendant ce temps, il prenait une de ses dagues qu'il faisait chauffer à blanc par magie et commençait à faire des tracés incandescents sur la poitrine mise à nu de celle-ci. Il la brulait encore et encore avant de terminer en lui ouvrant la cage thoracique avec sa dague brûlante. Alors même qu'il rejetait cette pensée, un autre pensée s'imposa à lui, à présent beaucoup plus joyeuse car il s'agissait des yeux du jeune Chevalier. Ceux-ci exprimaient bonheur et joie. Cette pensée redonna à Pelleas le courage qu'il commençait à perdre à force de subir ces horribles visions.

De légers murmures soufflés par une voix enchanteresse le sortirent de sa torpeur. Il releva la tête et vit Elena créer quelques boules lumineuses dans ses mains qui partirent en direction des lanternes. Lorsqu'elle fut près de lui, Pelleas plongea son regard dans celui de la guerrière avant de dire d'une voix dans laquelle se lisait la faiblesse :

- Pas de lumière s'il te plait, celle de la Lune est amplement suffisante...

Elena le regarda, compréhensive, et la lumière des torches magiques s'évanouit, comme dans un murmure. Il lui lança un regard d'excuse mais il ne pouvait supporter plus de lumière pour l'instant. Il continua :

- Je t'en prie, viens t'assoir...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elena
Jeune Chevalier d'Emeraude
avatar

Féminin
Nombre de messages : 590
Age : 27
Localisation : Là où on a besoin de mon aide...
Humeur : Calme
Date d'inscription : 29/03/2007

Personnage
Race: Semie Elfe
Alignement: Loyal Bon Loyal Bon
Ordre: Lumière Lumière
MessageSujet: Re: Le Jardin Intérieur   Mar 20 Jan - 13:35

Elena n'aurait pas attendu de se faire prier. Elle savait que le Chevalier avait cherché un instant la solitude, mais elle souffrait de le voir supporter ainsi cette douleur qu'il tentait de cacher.

-Je sais ce qui te torture Pelleas… commença-t-elle d'une voix douce en s'asseyant près du jeune homme. Tu ne te souviens sans doute que d'une petite fille riante et agitée ayant encore du mal à maîtriser les pouvoirs qui bouillonnaient en elle… Mais à présent, même si j'ai encore des progrès à faire, je peux voir plus loin que nul autre… Dans ton récit il y a quelques heures, tu as volontairement omis certaines choses, tu as voulu nous les cacher pour ne pas nous causer d'inquiétude à ton sujet, et je le comprends…

Elena laissa s'installer un court silence durant lequel elle sentit la respiration et les battements de cœur du Chevalier se faire plus rapides.

-N'aies crainte, ton secret est en sûreté avec moi. Une part de mon esprit est cachée à nos frères et sœurs lorsque cela se relève nécessaire. Sache pourtant tu as tort en pensant que ces effroyables visions s'estomperont au fil du temps. Ce qui t'a frappé ne pourra sans doute pas être guéri par notre magicien, aussi puissant et sage soit Élund. Si je peux te donner un conseil, c'est d'aller voir le Magicien de Cristal. C'est un Immortel, un serviteur des Dieux et un puissant magicien. Il trouvera sans doute une solution pour te guérir de ce mal qui te ronge…

La jeune femme serra le bras de Pelleas à la manière des Chevaliers, et lui envoya une vague d'apaisement.

-Si cela peut te rassurer, je veux également que tu saches que ces visions sont fausses. Elles ne sont que le reflet de tes craintes… Tu ne réussirais de toutes façons pas à avoir physiquement le dessus avec moi… termina-t-elle avec un sourire. Preuve que tu ne pourrais pas me faire de mal.

Devant l'air intrigué de Pelleas et son haussement de sourcils, Elena ajouta.

-Il semble en effet que j'ai le dessus sur toutes les épreuves physiques… J'ai battu plusieurs fois Wellan au bras de fer… il semble qu'il n'ait pas vraiment apprécié cela, termina-t-elle en lui faisant un clin d'oeil espiègle.

Son visage s'assombrit un instant, révélant ses préoccupations.

-Autre preuve évidente que je ne suis pas humaine… souffla-t-elle à voix basse.

Elena parlait très peu. C'était quelqu'un qui préférait écouter et ouvrir ses oreilles plutôt que sa bouche, ce qu'elle considérait comme la meilleure manière d'apprendre, et cela rendaient ses prises de paroles d'autant plus crédibles aux yeux de ses interlocuteurs. Mais il semblait que ce soir-là, Elena avait besoin de se confier. Maintenant qu'elle avait découvert les secrets de ce Chevalier au visage si dur et au regard si doux, elle semblait vouloir dévoiler également les siens.

-Tu as vécu tant d'aventures, tant d'épreuves qui, si elles ont été certes difficiles, t'ont permis de te découvrir toi-même.

-Enfant, combien de temps ai-je passé à chercher des explications sur ce que je pouvais être… Je n'en saurais sans doute jamais rien. Ni sur l'identité, ni sur la nature des êtres qui m'ont donné naissance. Qui peut encore avancer que je suis humaine ? Je n'en ai pas l'apparence…

-Je ne dors pas, je ne souffre pas des fortes températures, chaud ou froid. Mes sens sont plus aiguisés qu'un animal, et la nuit, je vois aussi clairement qu'en plein jour. Lorsque j'étais plus jeune, il suffisait d'une colère ou d'un cauchemar envoyé par mes visions pour faire trembler toute la pièce. Des voix murmuraient dans ma tête car je ne parvenais que difficilement à maîtriser ma télépathie…

-Le Magicien d'Emeraude que l'on croyait disparu depuis la dernière guerre est réapparut. Il m'a enseigné certaines choses, m'a appris à mieux maîtriser mes pouvoirs, et m'a enseigné certaines langues de peuples inconnus dans nos contrées, tel que les langues elfiques. Est-ce que cela peut avoir la moindre signification ? Ces êtres que l'on dit appartenir aux légendes existeraient-ils en réalité.

-Lorsque je suis allée voir la Reine des Neiges il y a quelques semaines pour lui apporter une missive d'Emeraude, elle a eu de biens étranges paroles… Comme si elle avait deviné une part de ma nature et une part de mon esprit que je tentais de cacher…

-"Je suis Chevalier d'Emeraude", lui ai-je dit. "Ah oui ? Et l'êtes-vous réellement ?" m'a-t-elle répondu sur un ton amusé.

-Je sais que j'ai prêté serment, que je serais définitivement loyale envers mes frères et sœur d'armes et à mon Royaume… Mais j'ai comme l'impression… Que mon destin ne me mènera pas sur le champ de bataille… Du moins pas immédiatement.

-J'ai de visions t'ai-je dit. Et ces visions comme mon intuition annoncent un départ… Vers où, je n'en ai aucune idée. Une quête qui me permettrait de découvrir mon identité ? Vers où dois-je alors me diriger ? Au Levant depar-delà la Mer, à travers les Douze Royaume, vers les Territoires Inconnus au-delà des Montagnes de l'Est.

-Mais peut-être que toi… tu sais certaines choses ?… Peut-être as-tu rencontré des gens qui me sont semblables durant ton voyage ?


Son regard de saphir tourné vers le Chevalier était plein d'attente et d'espoir. Mais elle n'eut pas besoin d'attendre la réponse, car devant l'air peiné du jeune homme, elle avait déjà deviné.

Elle se tut alors, et ferma la part de son esprit qu'elle avait confié à cet homme qui était presque pour elle un inconnu. Elle n'avait que trop parlé ses derniers temps. Se comportait-elle en égoiste en allant confier ces préoccupations à un homme qui avait déjà bien à faire des siennes ?

Le silence s'installa tandis que ses yeux levés vers le ciel fixaient l'immense voûte étoilée.

_________________


+ Chevalier d'Emeraude de la Seconde Génération +


Dernière édition par Elena le Mer 11 Fév - 14:09, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://theworldofarda.forumactif.com/
Pelleas
Chevalier d'Emeraude
avatar

Masculin
Nombre de messages : 500
Age : 26
Humeur : Stone
Date d'inscription : 07/09/2008

Personnage
Race: Humain mais plus tout à fait
Alignement: Loyal Bon Loyal Bon
Ordre: Lumière Lumière
MessageSujet: Re: Le Jardin Intérieur   Lun 26 Jan - 20:47

Une vague d'appaisement aussi proche ! Voilà ce qui avait manqué au chevalier pendant ces années. Le contact de ses frères et soeurs était un énorme soulagement et sentir leur compassion était vraiment le meilleur des remèdes mais si en plus les yeux qui avaient hanté ses quelques heures de repos étaient à ses côtés dans l'adversité, qu'aurait-il pu espérer de mieux ?
Peu à peu Elena parla d'elle se confiant certainement comme elle ne l'avait jamais fait auparavant. Lorsqu'elle s'arrêta de parler, Pelleas tenta de lui envoyer une vague d'appaisement mais il n'y arriva pas. Ainsi donc, il lui fallait aussi réapprendre les bases du lien ? Il mit ça de côté dans son esprit l'acceptant comme une vérité inéluctable et pour la première fois depuis longtemps se servit de ce qu'il était pour partager la douleur de la jeune femme. Il prit la parole d'une voix douce dans laquelle se discernait la compassion :

- Tu sais Elena, il est normal de se demander qui on est. De plus, tu sais aussi bien que moi que si tu éprouves le besoin de partir à la recherche de tes origines, aucun d'entre nous ne te critiquera. De plus, je te propose séant mon aide dans ta quête. Je me suis fait beaucoup de connaissances à travers les royaumes qui pourront nous aider à trouver des informations. Si en plus, nos pérégrination nous mênent à Cristal où le magicien peut m'aider, tant mieux.

- Tu l'as bien compris, je n'ai pas rencontré de tes semblables mais tu sais je ne pense pas que cela importe vraiment. Je considère les membres de l'ordre comme mes semblables. S'il n'étaient pas humains, cela ne changerait rien, nous aurions tout de même des liens très forts. Je te considère comme une de mes semblables
, dit-il en accentuant légèrement le "te" en même temps qu'il plongeait intensément ses yeux dans ceux de la jeune femme.

- Vois-tu, pour moi, ce n'est pas la race qui fait une personne. Une personne d'une autre race, qu'importe laquelle, ayant des idéaux de bonté et souhaitant faire le bien, je le considèrerai comme un des mes semblables. De même, un humain cruel et vil, je ne le considèrerai en aucun cas comme un de mes semblables.

- Regarde-toi Elena, même si tu es pleine d'interrogations sans traces de réponses, tu es la compassion et le bien incarnés, tout le monde ici te considère comme une de nos semblables. Sauf peut être les jeunes hommes des environs qui ne te considèrent pas comme de la même trempe que les damoiselles du coin
, ajouta-t-il avec un sourire.

Pelleas tourna sa tête vers le ciel. Les étoiles luisaient à travers l'éclat cristalin du verre magique du dôme. Il tendit la main vers la voûte céleste et continua :

- Vois-tu nous commes comme ces étoiles. Certaines ont une lumière plus ou moins vive, plus ou moins colorée, certaines sont petites, d'autres plus grosses. Elles sont toutes différentes comme nous sommes tous différents. Mais toutes produisent de la lumière, n'est-ce pas cela le principal ? Si certains ne sont qu'une petite et faible étoile, toi tu en es une grande, produisant une puissante lumière apportant à tous bonheur et joie comme le soleil apporte récoltes et vie.

Alors même qu'il terminait sa phrase, Pelleas replongea son regard dans les saphirs étincellants servant d'yeux à Elena. Ceux-ci scintillaient d'un éclat plus pur que n'importe laquelle des pierres précieuses. Il sembla un instant un instant au chevalier qu'une larme se profilait dans ses yeux, intensifiant encore si c'était possible la profondeur de ces deux océans insondables...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elena
Jeune Chevalier d'Emeraude
avatar

Féminin
Nombre de messages : 590
Age : 27
Localisation : Là où on a besoin de mon aide...
Humeur : Calme
Date d'inscription : 29/03/2007

Personnage
Race: Semie Elfe
Alignement: Loyal Bon Loyal Bon
Ordre: Lumière Lumière
MessageSujet: Re: Le Jardin Intérieur   Jeu 29 Jan - 16:02

Les paroles du Chevalier avaient profondément émue la jeune fille. Elles lui avaient semblé être si sincères…Ses joues avaient violemment rosies, phénomène qui ne lui était jamais arrivé jusqu'à présent, et bien que légèrement gênée, elle ne parvenait pas à détacher son regard des yeux émeraudes si profonds du jeune homme. Le silence qui se fit ne lui sembla pas pesant, au contraire, il semblait en dire bien plus que nombre de paroles.

-Dans deux jours, nous partirons, commença-t-elle d'une voix qui se voulait ferme. Le roi nous enverra sans doute prévenir chacun des royaumes, inspecter leurs défenses et les aider à se préparer à une éventuelle attaque de l'Empire. Le Magicien de Cristal a vu qu'Amecareth allait bientôt agir, plus tôt encore que nous l'aurions pensé. Notre devoir est de servir les peuples et les royaumes, de les défendre et de protéger les valeurs de paix et de justice. Ma quête n'est pas pressante, et je ne saurais abandonner les miens à un moment si crucial. Mais toi, tu devrais partir sans plus tarder. L'aller-retour est vite fait jusqu'à la Montagne de Cristal que l'on peut voir des remparts, tu n'en as que pour quelques heures à cheval. Demain sera ta seule chance de t'y rendre avant que les choses ne se bousculent. Lorsque tu seras au pied de la montagne, appelle le Magicien avec ta voix et avec ton esprit. Il entendra ton appel…

*C'est une quête que tu dois faire seul Pelleas* lui dit-elle par l'esprit.

Tout comme je devrais mener la mienne…pensa-t-elle.

Puis reprenant un ton plus pratique et formel.

-Je préparerais tes affaires pour le départ du lendemain, tu n'auras pas à t'en soucier.

Un nouveau silence s'installa. Elena fixait le sol, confuse.

-Tu sais, le Bien… le Mal… Cette vision est si simpliste et manichéenne… Je ne pense pas être l'incarnation du Bien, loin de là. J'ai aussi de nombreux défauts, et même si je tente de les corriger, certains font partis même de ma nature…

Voyant le jeune homme sourire, elle poursuivit avec véhémence.

-Tu peux en rire, mais c'est vrai ! J'ai donné bien du fil à retordre à Elund lorsque j'étais plus jeune. Je m'échappais sans cesse du château…

Il est vrai que si elle avait été une enfant très studieuse, elle avait causé bien des frayeurs en s'enfuyant la nuit du château pour rejoindre ses frères dans les bois. Ce côté sauvage de sa personnalité n'avait jamais pu être changé. Elle avait besoin d'espace, de liberté, et être enfermée entre quatre murs alors que le monde tout autour de vous est plongé dans le sommeil et les rêves était quelque peu angoissant…

-Encore récemment, j'ai ramené un jeune louveteau. Élund et les Chevaliers ne voulaient pas l'accepter au début, ils pensaient que c'était folie de ma part. J'ai même tenu tête au roi dans cette histoire ! Je ne le cache pas, je suis plutôt du genre entêtée… Presque aussi têtue, voire même plus que Wellan !

Elena et Pelleas sourirent à cette évocation puis incapables de se retenir plus longtemps, ils explosèrent de rire. Les rires qui fusaient dans l'air frais du soir formaient une étrange harmonie. D'un côté, un rire semblable au trille d'un oiseau moqueur, aussi pur et cristallin qu'un ruisseau, de l'autre, un rire à la fois jeune et viril, emprunt d'une joyeuse liberté d'émotions. Ils semblaient avoir un temps oubliés et laissés de côté toutes leurs inquiétudes, leurs interrogations et leurs souffrances. Lorsque leur fou rire cessa, il leur fallut un temps pour se souvenir ce qui l'avait entraîné.

-Il est d'ailleurs bien difficile de me faire changer d'avis lorsque j'ai une idée en tête…

Elena se rapprocha et pencha son visage vers celui de Pelleas qui semblait retenir son souffle. Les battements du cœur du jeune homme semblaient avoir raté une marche. La jeune fille n'ignorait rien de l'effet qu'elle devait avoir sur le jeune Chevalier, mais elle ne pouvait pas non plus constamment se tenir en retrait. S'approchant encore jusqu'à son oreille, elle lui chuchota des mots qui semblaient venir d'un autre monde, semblables à ceux qu'elle avait chantés le soir même :

- Tyë-merin màra almárëa lomë…
(Je te souhaite de passer une bonne nuit)

Dites sous la forme d'une bénédiction, Elena espérait que la magie des mots de cette langue éloignerait au moins pour ce soir les mauvais rêves du jeune homme.

-Dors bien Pelleas. Demain sera un autre jour, et il y a tant de choses à faire…

_________________


+ Chevalier d'Emeraude de la Seconde Génération +
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://theworldofarda.forumactif.com/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le Jardin Intérieur   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le Jardin Intérieur
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» mon petit jardin d'intérieur
» Règlement intérieur de l'Université d'Artois
» réglement intérieur
» La Campagne de l'Ennemi intérieur Warhammer V2 ou V3
» Slack en intérieur ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The World Of Arda :: Arda :: Endora :: Les Douze Royaumes :: Le Royaume d'Emeraude :: x Château d'Emeraude-
Sauter vers: