The World Of Arda


 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 L'Auberge du Dragon Vert

Aller en bas 
AuteurMessage
Rose Tyler
Serveuse d'auberge
avatar

Féminin
Nombre de messages : 7
Age : 36
Date d'inscription : 06/09/2008

Personnage
Race: Humaine
Alignement: Neutre
Ordre:

MessageSujet: L'Auberge du Dragon Vert   Dim 7 Sep - 19:13

L'Auberge du Dragon Vert



Les aventuriers fatigués, cherchant du repos et quelques histoires entre amis, feraient bien de s’arrêter à l’auberge du Dragon Vert qui se trouve dans la capitale, Tyr'Asslin. Cette taverne est connue pour son atmosphère chaleureuse, sans parler des histories fabuleuses d’ici et d’ailleurs, certaines aussi impressionnantes que la grande salle du Dragon elle-même, si on en croit les rumeurs. Située près de l’étang de Lèzeau dans le village qui porte fièrement ce nom, l’auberge du Dragon Vert vous accueillera tous, aussi longtemps que vous viendrez avec une histoire à raconter.L’auberge du Dragon Vert se trouve à peu près au centre du Royaume d'Emeraude, et, plus exactement, au Sud et à l’Est de Tyr' Asslin, non loin de la grande Route de l’Est. Malgré l’ombre qui s’étend dans l'Empire Noir, au Nord, l’auberge du Dragon Vert reste l’un des plus agréables endroits d'Endora pour se reposer ou apprendre les rumeurs des alentours. Conçue pour accueillir un grand nombre de voyageurs, d’aventuriers et de conteurs dans une grande salle confortable, le Dragon Vert est le meilleur endroit où aller pour connaître les dernières nouvelles (et rumeurs, bien entendu), ainsi que pour rencontrer des alliés éventuels et commencer des quêtes dans les terres sauvages au-delà de la relative tranquillité du Royaume d'Emeraude.

Les habitants du Royaume aiment à dire qu'il s'agit du meilleur établissement que l'on puisse trouver. Propreté et hygiène y sont respectés, ce qui évitent la propagation des parasites et des insectes comme dans la plupart des auberges. Tout y est confortable et la patronne a un goût exquis pour la décoration et l'ameublement. La nourriture (et surtout la bière) y est très bonne, et l'on dit que le cuisinier concurrence même le chef personnel du roi. De plus, c'est l'une des plus populaires de la capitale. Quoi de mieux que de se retrouver au cœur même des évènements et des mouvements du Royaume ?...

Asseyez-vous donc ici avec votre pinte de bière ou votre herbe à pipe et laissez vous emporter par les récits des aventures de héros de tout l'univers...
Le tenancier s'appelle Robert Negeall et lui et sa femme ont engagés deux ou trois serveuses telles que la jeune Rose Tyler qui sauront vous servir à merveille.
Alors profitez de l'ambiance chaleureuse. Vous prendrez bien un p'tit quelque chose ??
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Denton
Mercenaire
avatar

Masculin
Nombre de messages : 4
Age : 32
Date d'inscription : 06/09/2008

Personnage
Race: Humain
Alignement: Neutre
Ordre:

MessageSujet: Re: L'Auberge du Dragon Vert   Dim 7 Sep - 20:33

Denton pénétra dans l'auberge alors que la nuit était déjà tombée depuis plusieurs heures. La pluie ruisselait dehors, et le gilet du mercenaire était trempé et dégoulinait d'eau. Plusieurs personnes le regardèrent entrer avec stupéfaction.
Denton contrastait de manière prononcée avec les personnes qui emplissaient l'établissement. Les nombreux clients étaient pour la plupart fort bien habillés, propres et sûrement d'origine modeste.
Le grand homme s'approcha vers l'endroit où l'on pouvait commander. Il s'assit à une table et interpella une serveuse au passage en lui attrapant la manche.

-C'que t'as de plus fort, chérie, et ça presse ok ?

Denton jugea du regard les personnes présentes. Pas des combattants, sauf certains, sans doute des soldats. Certains le regardaient avec mépris. Le parias se tourna vers eux sur sa chaise.

-Qu'est-ce qu'y a, vous voulez mon poing sur la tronche ?

Denton détourna le regard et posa sa jambe droite sur l'autre chaise qui était à sa table. Il leva son pantalon, découvrant une blessure qui remontait jusqu'au genoux. Il regarda à nouveau les personnes. Qui était la cible cette fois-là ? Difficile de le dire. Il allait devoir encore passer plusieurs jours dans cette auberge, sans doute.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rose Tyler
Serveuse d'auberge
avatar

Féminin
Nombre de messages : 7
Age : 36
Date d'inscription : 06/09/2008

Personnage
Race: Humaine
Alignement: Neutre
Ordre:

MessageSujet: Re: L'Auberge du Dragon Vert   Dim 7 Sep - 22:59

Rose traversait avec empressement la grande salle, un plateau chargé de pintes de bières lorsque quelqu’un l’attrapa par le bras. Elle eut tout juste le temps de retrouver son équilibre, et éviter la catastrophe. La bière avait failli déborder et se répandre au fond de plateau mais grâce à son habilité elle avait réussit à garder toutes les bières dans les chopes sans en faire tomber une seule goutte. C’est donc avec un soupir de soulagement qu’elle considéra son exploit, avant de se tourner vers le malotru qui avait osé agir d’une façon si rude et vulgaire.

-C'que t'as de plus fort, chérie, et ça presse ok ?

La personne en question était un homme, d’une quarantaine d’années environ, tout à fait le portrait que l’on se fait des barbares, des bandits ou des mercenaires qui peuplaient certaines contrées. Il était assez sale, sentait la sueur, la terre et la poussière des chemins. Ses habits étaient d’ailleurs tout aussi sales et poussiéreux que sa personne. Il n'avait pas l'air de rendre vraiment compte de l'hygiène. C'est ce qui faisait en partie qu'il détonait sévèrement dans cet établissement, et la jeune serveuse s’étonnait qu’il n’ait pas déjà été jeté à la porte. Elle jeta un coup d’œil au comptoir derrière lequel se tenait son patron et se rendit compte à son expression et à la façon dont il le fixait qu’il en avait peur.

La jeune femme elle par contre n’en était pas du tout impressionnée. Le visage et les bras de l’homme avait beau être couturés de cicatrices, et une immense hache avait beau se trouver à ses côtés, posée contre sa chaise, elle ne ressentait aucune peur, aucune angoisse. Elle se sentait juste en colère face à un tel comportement. Pourtant, remplissant à la perfection son rôle de serveuse, elle fit celle qui n’avait pas relevé et fit un signe de tête en indiquant à l’étranger (car c’était bien sûr pour elle un étranger, il était certain qu’il n’était pas du coin, sans doute même pas du royaume) qu’elle avait pris sa commande.

Elle revint quelques temps plus tard, posa brusquement la chopine de rhum sur la table. Elle ne lui avait en réalité pas servi ce qu’elle avait de plus fort, mais le rhum était un rhum suffisamment fort pour qu’il ne s’en doute pas. Ils avaient bien entendu quelques bouteilles d’absinthe au fond de leur cave, mais évitaient de servir cet alcool qui rend fou. Rose ne voulait certainement pas que cet homme déjà violent se trouve prit dans une crise de démence.

-Voilà monsieur, ça vous fera deux pièces d’argent.

Le rhum était tout sauf un alcool bon marché. On devait le faire importer des Iles Lointaines, et les bateaux de commerce étaient souvent victimes de la piraterie qui infestait les mers.

L’homme jeta de façon désinvolte les deux pièces sur la table comme l’on jetterait un os à un chien, sans même daigner la regarder. La jeune serveuse ne les ramassa pas et resta immobile. L’étranger parut surpris, ses sourcils se levèrent, et il leva la tête, croisant enfin le regard furieux de la jeune femme.

Rose n’en avait bien entendu pas fini, elle se posta une main sur la hanche, fixant droit l’homme dans les yeux comme en signe de défis. Elle paraissait furibonde, ses yeux lançant des éclairs.

-J’attend…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Denton
Mercenaire
avatar

Masculin
Nombre de messages : 4
Age : 32
Date d'inscription : 06/09/2008

Personnage
Race: Humain
Alignement: Neutre
Ordre:

MessageSujet: Re: L'Auberge du Dragon Vert   Dim 7 Sep - 23:11

Denton regardait la jeune fille avec surprise. Elle, une jeune fille osait le défier. Il posa une main sur sa hache en signe d'avertissement.

-J't'ai payé chérie, alors viens pas m'chercher. Quoique en me cherchant bien tu peux m'connaître ma puce...

L'homme ricana en regardant avec un petit sourire pervers les formes de la jeune serveuse. Il but son rhum d'un trait, sans regarder la serveuse qui se trouvait toujours à ses côtés. Il posa sa choppe et regarda à nouveau la jeune fille.

-Alors chérie, t'as réfléchit à ma proposition ? T'es pas intéressée par hasard ? Bah j'vais voir avec ton patron si on peut s'arranger.

Le mercenaire se leva et dirigea sa masse vers l'endroit où se tenait le patron. Il posa sa hache avec violence au sol, prenant l'air menaçant.
Il lui parla avec brutalité, caressant le manche de sa hache.

-Hep c'est toi l'patron ? Ouais ? Bah j'ai une proposition à t'faire. Tu m'laisses la donzelle là bas pour cette nuit et j'te paye royalement. Alors ca t'tente ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rose Tyler
Serveuse d'auberge
avatar

Féminin
Nombre de messages : 7
Age : 36
Date d'inscription : 06/09/2008

Personnage
Race: Humaine
Alignement: Neutre
Ordre:

MessageSujet: Re: L'Auberge du Dragon Vert   Lun 8 Sep - 0:35

Rose n’avait pas bougé d’un millimètre, mais toute la bataille se déroulait dans les regards. Apparemment excédé, il posa alors une main sur sa hache en signe d'avertissement.

-J't'ai payé chérie, alors viens pas m'chercher. Quoiqu’en me cherchant bien tu peux m'connaître ma puce...

L'homme ricana en jetant un regard qui donna à Rose l’envie de lui coller une bonne baffe. Si ce n’est qu’à la vue de l’arme menaçante à ses côtés…
Il cessa bientôt de la regarder, une moue amusé sur le visage, et but son rhum d'une traite avant de s’essuyer la bouche d’un revers de manche. Puis il posa sa choppe et dévisagea à nouveau la jeune fille.

-Alors chérie, t'as réfléchit à ma proposition ? T'es pas intéressée par hasard ?

La jeune femme était tout sauf intéressée, et elle tâchait de le montrer dans son regard furibond. Elle était tellement hors d’elle, tentant encore de se maîtriser, qu’elle n’avait pas remarqué que tout le monde dans la salle s’était tu pour les regarder.

-Bah j'vais voir avec ton patron si on peut s'arranger.

-Personne à l’droit d’parler comme ça à Rosie !
entendit-elle dans un coin de la salle.

La voix avait été volontairement étouffée et elle se rendait bien compte que tout le monde était effrayé par cet homme et qu’aucun n’oserait le contredire ou lui tenir tête.

Rose avait déjà compris il y a quelques années que ses nouvelles formes suscitaient une attention dont elle se serait volontiers passée. Cette attention se traduisait le plus souvent par des regards appuyés et des commentaires grivois qu’elle n’avait aucun mal à ignorer, mais, l’alcool aidant, elle générait parfois des tentatives de séduction brutales. Rose avait donc appris à esquiver les mains avides qui se tendaient sur son passage lorsqu’elle circulait entre les tables, et à repousser d’une remarque cinglante les plus audacieux de ses soupirants avinés. Elle était certes jeune, mais elle avait vite compris que personne, ni ses employeurs, ni ses clients de l’auberge, ne la considéraient comme une enfant. Elle avait désormais dix-neuf années passées mais elle évitait de se lier avec quiconque, et utilisait ses rares moments de liberté à déambuler dans la ville ou à aider sa mère.

Pourtant, rien ne l’avait préparé à cela. Le rustre, ne constatant pas de changement visible dans sa réaction si ce n’était que ses joues avaient rougi légèrement et que son regard était encore plus furibond si c’était possible, ce qui la rendait à ses yeux encore plus craquante, se leva pour se diriger au comptoir. La lame de sa hache retomba avec violence sur le sol, faisant sursauter le patron qui tentait de se faire tout petit derrière son comptoir. Il prit alors l'air menaçant et il lui parla avec brutalité tout en caressant le manche de sa hache.

-Hep c'est toi l'patron ? Ouais ? Bah j'ai une proposition à t'faire. Tu m'laisses la donzelle là-bas pour cette nuit et j'te paye royalement. Alors ca t'tente ?

Rose bouillonnait littéralement. Non, elle n'était plus en colère, elle était littéralement furieuse et exaspérée, et cela ne mettrait pas beaucoup de temps avant qu'elle ne se déchaîne.
Elle eut à peine conscience d’avoir traversé la pièce à grande enjambées, et de s’être posté près de l’homme, les poings sur les hanches, comme si tout s’était déroulé dans un rêve. Elle ne laissa même pas à son patron, déjà le visage en sueur, le temps de répondre.

-Je ne suis pas son esclave et je ne suis pas à vendre !

Son ton était froid et coupant, ne tolérant aucune réplique. Apparemment, l’homme paraissait plus qu’étonné, presque choqué que l’on put lui parler sur ce ton, et il se retourna vers la jeune femme.
-Vous n’êtes pas seulement un rustre, mais vous faites également preuve d’un manque de respect et d’une impolitesse débordante !! Je ne suis pas votre esclave et encore moins votre chien ! Mais vous vous croyez où d’après vous ?! lui demanda-t-elle en criant presque. Vous voyez l’enseigne devant cet établissement ?! Est-ce qu’il y a indiqué "Maison de Plaisirs, servez-vous comme vous voulez " ?!

Des rires moqueurs fusèrent dans la salle. L’homme adoptait une expression ahuri, encore trop sous le choc.

-Et en plus de ça, ça vous écorcherez la bouche de présenter vos excuses, n’est-ce pas ? Ce n’était me faire encore plus insultée et rabaissée que j’attendais tout à l’heure. Non, vous voyez, j’attendais plutôt un "Je suis vraiment désolé d’avoir agi si grossièrement". Mais sans doute est-ce encore trop demander pour votre personne…

Rose l’affrontait toujours du regard. Sa mâchoire était crispée sous le coup de la colère, et elle sentait à peine ses ongles s’enfoncer dans ses paumes, laissant de profondes marques.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Denton
Mercenaire
avatar

Masculin
Nombre de messages : 4
Age : 32
Date d'inscription : 06/09/2008

Personnage
Race: Humain
Alignement: Neutre
Ordre:

MessageSujet: Re: L'Auberge du Dragon Vert   Jeu 11 Sep - 20:25

Denton était désorienté. Comment cette femme osait lui tenir tête? Il restait les yeux exorbités de colère, fixés sur la jeune serveuse. Il tenait le manche de sa hache serré, si fort que ses articulations en étaient blanches.
C'était la première fois qu'une femelle osait lui tenir tête de cette manière.
Au bout d'un moment, l'homme se reprit. Il grogna quelque chose d'incompréhensible puis ricana et donna une forte tape sur l'épaule de la jeune serveuse.

-T'es bien comme fille. T'es la première qui ose me tenir tête. Aller tiens, tu l'as bien mérité.

L'homme sortit quartes pièces d'argent de sa bourse et les tendit à la serveuse. Il eut, contre toute attente, même un sourire qui apparut sur son visage balafré.

-Ah oui, j'allais oublié, "excuse moi".

Le grand homme se dirigea vers la table, et reprit les deux pièces d'argent qu'il avait jeté auparavant sur celle-ci. Il se dirigea ensuite vers la porte et l'ouvrit. Il jeta un dernier regard sur l'auberge et sortit sous la pluie battante. Il eut un sourire dans la nuit.

Où vais-je aller maintenant?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rose Tyler
Serveuse d'auberge
avatar

Féminin
Nombre de messages : 7
Age : 36
Date d'inscription : 06/09/2008

Personnage
Race: Humaine
Alignement: Neutre
Ordre:

MessageSujet: Re: L'Auberge du Dragon Vert   Jeu 11 Sep - 20:53

-T'es bien comme fille. T'es la première qui ose me tenir tête. Aller tiens, tu l'as bien mérité.

L'étranger sortit quatre pièces d'argent de sa bourse et les tendit à la serveuse. Un sourire apparut alors sur son visage balafré, et la jeune femme se sentit un peu déstabilisée. Elle prit tout de même les pièces, craignant que sa stupide effronterie ne rende l'homme fou de rage.

-Ah oui, j'allais oublié. "Excuse moi".

Il était temps. Un léger sourire flotta sur les lèvres de Rose. Le grand homme se dirigea vers la table, et reprit les deux pièces d'argent qu'il avait jeté auparavant sur celle-ci. Il se dirigea ensuite vers la porte et l'ouvrit. Il jeta un dernier regard sur l'auberge, croisant le regard de la serveuse, et sortit sous la pluie battante.

Rose resta quelques instants pensive. La salle auparavant silencieuse se mit à bourdonner de nouveau de conversations.

-Quelle folie ! Je ne t'avais jamais vu comme ça.
Tu aurais pu te faire tuer !

La jeune femme ne prêta pas attention aux paroles de son patron. Elle déposa alors les pièces sur le comptoir et repartit à sa tâche.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rose Tyler
Serveuse d'auberge
avatar

Féminin
Nombre de messages : 7
Age : 36
Date d'inscription : 06/09/2008

Personnage
Race: Humaine
Alignement: Neutre
Ordre:

MessageSujet: Re: L'Auberge du Dragon Vert   Jeu 12 Fév - 14:04

S’enfoncer dans la routine… Effectuer tous les jours les mêmes gestes, voir tous les jours les mêmes personnes ou le même genre de personnes… Rose ne faisait plus attention à tout ça à présent. La moindre de ses gestes était devenu mécanique, un réflexe. Elle ne pensait plus à ce qui avait pu la faire rêver autrefois, elle s’était immergée dans une vie si simple, si banale… Même le visage qu’elle s’était constituée semblait parfaire cette illusion que l’on se faisait d’elle : une jeune femme heureuse de vivre, joyeuse et souriante, rayonnante et chaleureuse, attentionnée et courageuse à la tâche… Rosie comme l’appelait les clients réguliers de l’auberge, était aimée de tous. Cette ravissante jeune femme blonde et mignonne à croquer s’occupait du service depuis trois ans maintenant Et même son patron avait une fois avoué (bien que ces mots avaient semblé lui avoir écorché la bouche) que sans elle, il n’aurait sans doute pas pu s’en sortir avec toute l’affluence qu’il pouvait y avoir à l’auberge. Rose ne s’en vantait pourtant pas. Elle ne se sentait pas fière d’être indispensable ou digne de confiance. Elle était intérieurement plongée dans une sorte d’ennui profond qui ne la réjouissait guère. Elle avait envie que les choses bougent, que quelque chose sortant de l’ordinaire arrive pour qu’elle puisse enfin s’extraire de la monotonie de son quotidien.

Elle jeta un regard un peu plus approfondi que d’habitude parmi les clients attablés aux tables de la grande salle pour constater avec un soupir qu’il n’y avait là rien d’étrange ni même d’insolite et que ce ne serait pas aujourd’hui qu’elle aurait son aventure. Certains hommes lui firent un petit signe de la main accompagné d’un sourire, d’autres lui adressèrent un clin d’œil aguicheur, d’autres encore allèrent même jusqu’à la héler et lui souhaiter la saluer. La jeune femme leur répondit par un signe de tête et un large sourire. L’éternelle optimiste ne se laisserait pas démonter, et en attendant, elle n’avait pas perdu son temps, servant les premières commandes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Robert Negeall
Aubergiste du Dragon Vert
avatar

Masculin
Nombre de messages : 21
Age : 28
Date d'inscription : 07/02/2009

Personnage
Race: Humain
Alignement: Chaotique Bon Chaotique Bon
Ordre:

MessageSujet: Re: L'Auberge du Dragon Vert   Jeu 12 Fév - 21:08

Les choses sont toujours les mêmes, les faits restent tels qu'ils sont et bien qu'ils appartiennent tous seconde après seconde au passé, ils se répètent dans l'instant présent et se répèteront dans le futur. Seules les personnes changent, qu'importe la race. L'être vivant, instable par nature, voit constamment son être intérieur modifié par l'extérieur. La façon d'appréhender et de juger la réalité change alors, elle aussi. Ainsi seulement peut-on s'extirper de la routine boueuse. Les traces de terre et de saleté, hélas, restent et s'accrochent aux vêtements et à la peau et elles deviennent des marques indélébiles qui finissent par user. Il viendra donc un temps où l'usure sera trop grande et où il faudra changer non de l'intérieur d'une personne, mais de la personne en elle-même. C'est le cycle de la vie.

Le cycle de la journée qui débutait était à peu près le même. Robert s'éveilla à l'aube comme à l'accoutumée et avec le même degré d'habitude, il essaya et parvint à ne pas réveiller sa femme avant de sortir de leur maison, sans prendre la peine de manger quoi que ce soit pour le petit-déjeuner. Il laissait à ses femmes le soin d'en préparer un et d'apporter sa part à l'auberge une fois qu'elle serait fin prête. Lui, entre temps, préparait l'ouverture du Dragon Vert.

L'habitude, une nouvelle fois, guidait chacun de ses gestes, replaçant les chaises et les tables qui furent soigneusement rangées la veille et préparant encore tout ce qui avait besoin d'être préparé... C'était très certainement de la routine, mais il ne le ressentait pas ainsi. L'aspect tranquille et sans surprise de ces préparatifs était pour lui une source d'apaisement incroyable et il aimait même prendre un court instant de méditation, une fois que tout était fini, pour contempler le résultat.

Venait ensuite le temps de l'ouverture, de l'arrivée des clients comme de celle de ses employées. Une autre habitude qu'il avait pris était de voir celles qui travaillaient pour lui arriver pile à l'heure... Il aurait suffi de quelques secondes pour qu'elles soient en retard. En particulier Rose, qui travaillait depuis tout de même trois ans à l'auberge. Mais il avait appris à ne pas critiquer trop férocement cela, car même s'il n'osait jamais l'avouer de peur qu'elles s'assoient sur leurs lauriers, elles étaient trop indispensables pour qu'il puisse s'en passer. Et en particulier Rose, encore une fois... L'âge l'avait gagné et bien qu'il était encore fort et vigoureux, il n'était pas capable de gérer le Dragon Vert à lui seul.

Pourtant, son jugement était ce jour-là différent. Non pas que Rose ou une autre employée arriva en retard, il avait seulement un étrange sentiment. Il promena ses yeux sur la grande salle et cependant il ne remarqua rien. Intrigué et perplexe devant ce ressentiment qu'il ne pouvait exprimer, il marcha à travers la salle en direction de Rose. Son regard se posa alors sur Bella, une serveuse qu'il avait embauché bien peu de temps avant cette journée, à peine quelques semaines. Il réalisa vite qu'il était toujours en train de marcher et qu'il ne tarderait pas à rentrer en collision avec un meuble ou une personne. Robert s'arrêta net et reprenant ses esprits, il finit de s'avancer vers Rose.

" Rose... Rose, dis-moi, comment tu trouves Bella ? Elle se débrouille bien ? Pas trop... distraite ? "

Ses petits yeux se promenèrent encore un bref instant sur Bella. Cette dernière réalisa soudainement, malgré le simple coup d'oeil de l'aubergiste, de l'attention qu'on lui portait et elle sourit, à la fois gênée et intriguée. Robert lui rendit son sourire, qui n'était pas aussi aimable que celui de Bella. Son regard restait toujours aussi sévère, mais il décida de ne plus fixer aussi intensément la femme pour ne pas être impoli et il reporta toute son attention sur Rose.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: L'Auberge du Dragon Vert   

Revenir en haut Aller en bas
 
L'Auberge du Dragon Vert
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» L'Auberge du Dragon Vert [Lieu Public]
» Photos de la Compagnie du Dragon Vert
» La Compagnie Du Dragon
» Le Style Mirkwoodien
» Collections numérisées d'enluminures

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The World Of Arda :: Arda :: Endora :: Les Douze Royaumes :: Le Royaume d'Emeraude :: x Tyr' Asslin-
Sauter vers: